CHOISISSEZ VOTRE PAYS/RÉGION

  • Africa en fr
  • Middle East en
  • Saudi Arabia en
  • South Africa en
Jennifer Barber
Jennifer Barber octobre 31, 2018

Linges de table

Les infections nosocomiales se traduisent par une hausse des taux de morbidité/mortalité et des coûts. D’après les CDC, un patient sur 20 est victime d’une infection nosocomiale chaque jour et ces complications engendrent plus de 30 milliards de dollars de dépenses chaque année. Les résultats d’une étude récente montrent que les infections du site opératoire sont l’infection nosocomiale la plus fréquente, soit 31 % de l’ensemble des cas déclarés chez les patients hospitalisés à l’échelle mondiale. Le traitement de chaque infection du site opératoire coûte en moyenne 10 000 $ à 25 000 $. Les microorganismes responsables des infections nosocomiales ont diverses origines : patients, professionnels de la santé, tubulures invasives, équipements et facteurs environnementaux. Parmi les facteurs environnementaux, citons les rideaux de séparation contaminés, les conduites d’aération et les surfaces en contact avec les patients, comme les lits au bloc opératoire et les tables d’examen. En outre, ces microorganismes peuvent survivre longtemps sur les surfaces hospitalières et se transmettre ainsi à d’autres patients ainsi qu’aux professionnels de la santé. Chaque effort visant à réduire ce risque de transfert doit être maintenu sur le long terme afin d’améliorer la sécurité des patients. Une récente étude s’est penchée sur la migration bactérienne d’une surface contaminée vers un patient « substitut » avec l’utilisation de divers draps de table. Lisez le rapport d’essai complet sur la migration bactérienne.